4 ans de lutte au quotidien

Depuis le diagnostic de la maladie et après un passage à vide de quelques jours, le temps de digérer la nouvelle, j’ai décidé de me battre contre cet ennemi sournois, de ne jamais me laisser abattre ou fléchir.

J’ai alors :

  1. Continué à travailler normalement quelque soit l’effort demandé. Ce n’était pas une mince affaire. Il fallait continuellement surmonter les fatigues, les douleurs, la lassitude. Il fallait surtout le cacher à mon entourage pour lui épargner davantage de soucis.
  2. Continué à faire du sport. Tennis, palette, volley-ball, jogging, malgré les nausées et les douleurs aux articulations.
  3. Continué à mener une vie sociale presque normale. Du moins les 2 premières années. Mais après il a fallu se rendre à l’évidence. Sortir le soir, n’étant pas une nécessite absolue, ma femme et moi avons convenu de réduire notre train de vie social pour me permettre de me reposer.

Au prix de beaucoup d’efforts j’ai réussi à traverser cette période tout en m’affaiblissant graduellement jusqu’au jour où j’ai intégré le protocole de recherche sur le Incyte aux USA.

8 réflexions au sujet de « 4 ans de lutte au quotidien »

  1. Franck

    Bonjour,
    vous faites référence au protocole de recherche Incyte aux USA, savez vous quel qsont les moyens et critères pour rejoindre ce protocole ?
    merci
    franck

    Répondre
    1. Fady Auteur de l’article

      Bonjour,
      la personne en charge des recherches sur ce medicament s’appelle Dr. Srdan Verstovsek. Je vs passe son adresse email: sverstov@mdanderson.org
      c’est en rentrant en contact avec lui sur cette adresse que le processus s’est declenche pour moi.
      vs pouvez aussi appeler le departement de leucemie au 713-792-1988
      Cordialement
      Fady

      Répondre
  2. Fady Auteur de l’article

    A la famille Dargham,
    Je suis très profondément touché par votre commentaire. Merci d’avoir eu la gentillesse d’avoir été près de moi par vos prières qui se sont avérées si précieuses, me permettant de franchir cette dure épreuve sans trop de souffrance. Grâce à vous Dieu m’a envoyé ses anges gardiens qui m’ont porté à bout de bras.
    Encore une fois merci.

    Répondre
  3. lamia sfeir darouni

    A fadfoudo mon cousin et mon grand frere. Dis moi bravo. Pour la 1ere fois depuis cinq ans, Je n’ai pas pleure en lisant ces temoignages et ces belles paroles et surtout en te voyant de nouveau si fort et si confiant dans la vie. Je suis guerie comme toi.Mais toi c’est ta force et ton courage extraordinaire sans oublier ta vierge qui ne t’a jamis quitte, qui tont sauve. Moi c’est le plaisir de te revoir, de retrouver mon cousin, ce blagueur, ce pince sans rire, celui qui depuis son enfance m’a toujours mene la vie dure, qui m’empechent aujourd’hui de pleurer….A dimanche mon fadfoud. La vie t’attend!!!Nous aussi…

    Répondre
  4. Carole Awaida

    comme c est beau ce que tu ecris fadfoud on est vraiment en admiration devant ton courage !! je n ai vecu que 10jours avec toi en periode de convalescence et ces 10 jours ont suffi pour que je realise combien c est difficile de depasser ce cap :le cap de la convalescence!j ai quitte paris en pleurant croyant que tu ne pourras pas resister que ca va etre insupportable!Et voila que tu nous reviens triomphant plus rayonnant que jamais on a hate de te revoir dimanche pour partager avec toi cette victoire!bisous

    Répondre
  5. Fattal Paul

    Profondément touché de lire ce combat et de voir à quel point tu es aimé.
    Je t’aime aussi mon ami d’adolescence pour le courage sans borne que tu portes. Chapeau bas.

    Répondre
  6. Famille Dargham (Ghouma)

    A Fady le mari de Katia comme on te nommait toujours.
    Toutes nos prières sont avec toi. Le grand Espoir que tu affiches nous donne des leçons de lucidité et d’héroisme.
    Bonne guérison.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>