Archives pour la catégorie 1000 mercis

« 1000 mercis » qui a trait à l’expression de ma gratitude envers les personnes qui m’ont aidé à traverser cette épreuve.

Les Baptiste : Une famille exceptionnelle

Sur le chemin tortueux de ma maladie, s’est dressée une famille exceptionnelle qui m’a généreusement tendu la main pour m’aider à piétiner  les épines et les ronces, à éviter les pierres et les cailloux.

Georges 1000 mercis pour ta discrète présence à mes côtés, toujours prêt à me secourir au moment où le désarroi était mon seul compagnon. Je ne craignais plus les obstacles. Il y avait toi pour les abattre. Un problème venait à peine me tracasser, que tu avais la solution. «Ne t’en fais de rien Fady. Toi charge toi de guérir et moi je me charge du reste ». Et tu t’es chargé du reste me permettant de me charger de la maladie. Que pouvais-je espérer de plus réconfortant.

Dolly 1000 mercis d’avoir été le troisième côté du triangle. Tu en as même été la base quand Katia a dû rentrer au Liban. Tu as accompagné avec patience et sourire mes longues  heures d’attente en hôpital de jour. Tu as meublé avec  amabilité la solitude de mes après-midis. Tu as fait de mon bien-être ton principal souci. Ton dévouement n’avait d’égal que ton abnégation

Rayan 1000 mercis car, contrairement à ce que tu m’as écrit dans ton commentaire, c’est toi qui, depuis bien avant ma maladie, m’a donné une leçon de courage et de confiance en la vie. C’est toi qui t’es battue, en silence mais avec férocité et a vaincu avec panache. Et c’est avec la même ténacité que tu t’apprêtes à affronter l’avenir. Mais je sais qu’au bout du chemin tu as rendez-vous avec la réussite.

Et Rayan, ne t’en fais pas pour …le désordre dans ta chambre. On en a vu de pire !!!

Enfin Jad 1000 mercis pour m’avoir aidé dans mon blog. Je dois t’avouer que sans toi j’aurai abandonné.

A celle qui m’a sauvé la vie

Comment parler de ma greffe et surtout de la sérénité qui m’a accompagné tout le long de ma maladie sans évoquer la personne qui m’aura été la plus précieuse : ma sœur.

Tyna, j’ai eu la chance qui relève du miracle, d’avoir su dès le 1er jour que j’avais une donneuse compatible à 100%. Toi. Fait rarissime. Ca m’a permis d’envisager l’avenir avec calme et paix. Quand je sais que des malades attendent un donneur pendant des années sans succès je ne peux que te dire ma profonde gratitude, non seulement  d’avoir exprimé, dès le 1er instant, ta disponibilité, mais aussi et surtout de m’avoir sans cesse encouragé à la greffe tout en sachant que pour toi ce ne serait pas une promenade.

Merci 1000 fois d’avoir laissé ta famille, ton travail, ta maison pendant la période pré-greffe pour venir soutenir Katia pendant les moments les plus délicats de mon hospitalisation.

Merci 1000 fois d’avoir eu le courage de supporter les injections d’hormones avec le sourire malgré  les douleurs qui les ont accompagnées  et que tu nous as si bien cachées.

Tyna, les mots seuls et les pages entières que je pourrais t’écrire ne suffiront jamais  à t’exprimer toute ma  reconnaissance.

Merci 1000 fois pour  m’avoir sauvé la vie.

Jamais je n’oublierai

A tous mes amis qui m’ont soutenu moralement, en silence ou en prière, je dis un grand merci d’avoir été présents et surtout patients pendant mes moments difficiles.

A mes enfants, Pia, Cynthia et Charles, je suis désolé de vous  avoir imposé cette épreuve durant les plus belles années de votre adolescence. Vous avez été exemplaires de courage et de maturité.

Enfin à Katia, mon épouse, mon rocher. Sans toi mon purgatoire aurait été l’enfer. Merci pour ton sourire permanent, ton moral d’acier, ton conseil avisé et si précieux. Tes solides épaules qui ont porté, seules, les responsabilités familiales, à une époque où je n’existais pratiquement plus physiquement et encore moins moralement vont être désormais secondées par les miennes et ensemble nous allons repartir de l’avant.